Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 17:54

Voilà une vraie question que je me pose et que vous vous poserez peut-être après lecture de ce qui suit. Les aspects financiers du secteur des jeux de société étant très peu abordés dans les médias spécialisés, voici une perche tendue à la réflexion, pour ceux que cela intéresse...

 

Avez-vu lu le récent article du magazine "L'Entreprise" (numéro 314 - septembre 2012) où il y a une présentation d'Asmodee et de son fondateur Marc Nunès ?

Outre qu'on y apprend que le chiffre d'affaires d'Asmodee a connu une croissance annualisée, sauf erreur de calcul de ma part, d'environ 40% par an entre 2007 et 2011 (le CA passant de 25 millions d'euros à 100 millions d'euros sur cette période) et que la stratégie de croissance externe et à l'international semble être la priorité principale de son fondateur et du fonds d'investissement Montefiore Investment avec qui il est associé et dont il a pris une participation dans le capital "très substantielle"; on y apprend aussi que le plan d'affaires jusqu'à 2016 affiche une ambition de croissance annualisée de plus de 15% par an, avec comme objectif pour 2016 de dépasser les 200 millions d'euros de chiffre d'affaires ("Si tout se passe bien, le chiffre d'affaires de l'entreprise devrait avoisiner les 200 millions d'euros en 2016").

 

asmodee.jpg

 

Une rupture dans le style de Communication du groupe ?

On était peu habitué aux interviews de la part de la Direction d'Asmodee et cette mise en avant au sein d'un magazine dédié au monde de l'entreprise semble marquer un changement de cap. Des chiffres sont avancés, un plan d'affaires est commenté. Est-ce un premier cap vers une Communication Institutionnelle plus financière ?

 

Le groupe ne publie toutefois pas (à ce jour) ses comptes annuels et hormis quelques chiffres comme ceux de cet article, aucune autre précision. Peur de s'éloigner des préoccupations plus ludiques et moins financières de son public ? Si il s'agissait de cela, ce serait dommage..Des groupes comme Hasbro sont côtés en bourse et communiquent très largement et de manière transparente.

 

En tous les cas, la phrase suivante amène à commentaires/analyses : "En matière de croissance externe, il est convenu que les managers d'Asmodee se chargeront d'identifier des cibles intéressantes, puis que les équipes de Montefiore Investment les aideront à analyser les sociétés concernées, à négocier avec les vendeurs (et leurs avocats) et à mener à bien l'intégration des structures rachetées". Les ambitions semblent donc très claires et assumées. Asmodee semble vouloir asseoir sa position stratégique actuelle par un déploiement appuyé par une force de frappe financière pilotée par des spécialistes de l'investissement; tout en "préservant sa rentabilité", qui est qualifiée quelques lignes plus haut de la manière suivante "en 2007, son chiffre d'affaires atteint 25 millions d'euros et elle génère une forte rentabilité". Comme quoi le métier de Distributeur de Jeux de société semble être très rémunérateur...pour ceux qui auraient une vision un peu éloignée et erronée du secteur.

 

Et du côté des éditeurs...est-ce toutefois le cas ?

Là reste une grosse interrogation... Le système de Dépôt-Vente semble avoir un bel avenir devant lui, au vu des marges (cf le paragraphe plus haut) et également aussi parce qu'il reste sans grand risque. Une question intéressante alors : ne finit-il pas finalement par reporter l'intégralité du risque entrepreneurial sur les épaules des porteurs de projet, les éditeurs ? Et n'amène-t-il finalement pas à une surenchère de sorties de jeux du fait du turn-over de plus en plus important observé dans les catalogues ? L'article n'aborde pas la question et pourtant elle est loin d'être inintéressante...

 

Les moyens d'une expansion rapide

Asmodee a fait le choix de l'expansion et s'est appuyée pour cela sur un fonds d'investissement. L'article des Echos du 02 Mai 2012 précise que ce fonds, Montefiore Investment, vise un tour de table européen de 200 millions d'euros (source : cliquez ici pour accéder à l'article). Nul doute que ce type de fonds a les moyens d'accompagner la croissance des sociétés qu'il a en portefeuille. Vivement de découvrir les prochaines acquisitions du groupe Asmodee dans les prochains semestres. De manière très générale, il n'est pas rare que ce type d'article intervienne, chez les autres groupes, avant quelques annonces... Mais seul l'avenir le dira ! A ce jour, il serait difficile de dire quoi que ce soit...

 

Une conclusion possible à la lecture d'un tel article, c'est que la croissance externe devrait continuer à être au rendez-vous et que bon an, mal an, pour pouvoir permettre une sortie à un fonds d'investissement tel que Montefiore Investment, ayant pris une participation "substantielle" (et après avoir vu son partenaire atteindre une telle taille critique, comme Asmodee), le rachat de la part d'un acteur plus gros serait une hypothèse bien moins plausible qu'une entrée en bourse, permettant de conserver l'indépendance du groupe. Rien n'est sûr, mais lorsqu'un groupe pèse 200 millions d'euros de CA annuel, c'est une question que l'on se pose forcément.

 

Verra-t-on un jour le ticker "ASMO" coter en bourse ?

 

Rendez-vous en 2016 pour voir où en est le développement de l'entreprise et quelles seront les décisions stratégiques et financières qui seront alors prises...

 

En attendant, le thème semble leur plaire puisqu'ils sortiront prochainement le jeu "Panique à Wall Street" dont voici un visuel non définitif :

 

 

panique.jpg

 

Ce jeu est une adaptation d'un jeu déjà édité aux Etats-Unis en 2011, sous le nom de Masters of Commerce.

 

Banniere Ice3

Partager cet article

Repost 0
Published by Pépites Ludiques

Présentation

  • : Pépites Ludiques !
  • Pépites Ludiques !
  • : News 100% Ludiques ! Ce blog a été fondé et est modéré par le fondateur de Witty Editions, maison d'édition communautaire qui édite la plateforme participative Mywittygames.com
  • Contact

Articles Les + Consultés

  • Les 10 principales difficultés pour réussir à éditer son jeu de société...
    J'ai pour ma part édité 9 jeux de société... ...et réalisé à 9 reprises le process d'édition d'une nouvelle création ludique. Ce fut des expériences à la fois similaires sur certaines étapes mais également quelques surprises inévitables. En lisant cet...
  • Commandez le livre "Tous les secrets de l'industrie du jeu de société" !
    Vous avez envie de tout connaître sur l'industrie des jeux de société en France ? Avec cet ouvrage de 300 pages vous connaîtrez tous les secrets cachés de cette industrie qui se dissimule derrière quelques acteurs qui monopolisent 100% du secteur. Apprenez...
  • Créer un jeu de société et le faire éditer
    Beaucoup de gens se lancent dans la création de jeux de société. Au départ sans objectif précis. Juste l'envie de se faire plaisir et/ou de créer le jeu de ses rêves. On le sait : les joueurs aiment à créer leurs propres règles du jeu. C'est une forme...
  • Auto-éditer son jeu de société ?
    C'est une question récurrente au détour des discussions avec des passionnés sur les salons ou lors du "Off" de Cannes. De plus, c'est un sujet qui m'a moi-même déjà titillé il y a maintenant un peu plus d'un an. J'avais à l'époque fait des demandes de...
  • Du prototype au jeu de société édité
    Que de chemin parcouru entre l'idée d'un jeu de société et le jeu final ! Tous les auteurs vous le confirmeront : l'édition d'un jeu de société est très souvent un chemin de croix ! Entre les premiers tests, les ajustements de règles, les nouveaux tests,...

Interviews Et Classement Des Meilleures Pépites Ludiques. Cliquez Ici !