Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 19:45

logo-copie-1.png

1- Petitpeuple.fr est un site de critiques de jeux de société plein de style et d'humour. Pourriez-vous nous présenter l'équipe en quelques mots et le parcours personnel de chacun ? Quel fut le déclic de départ de cette belle aventure ?

Dadoo, rédacteur en chef : Le journal existe depuis 4 ans maintenant. Présenter toute l’équipe prendrait un certain temps et un grand nombre de pages tant il y a d’acteurs qui gravitent autour de ce journal. Nous avons laissé la liberté à chacun d’ailleurs de répondre à cette interview, ce qui permettra sans doute de mieux les connaitre. Ce que je peux te dire sur le journal, c’est qu’il est né d’un concept original d’une boutique communautaire. Depuis, il a fait son chemin, doublant joyeusement la boutique jusqu’au point où celle-ci gênait sa croissance, ce qui nous a amené à prendre la parti de devenir un véritable média indépendant. La rédaction s’est structurée grâce à l’influence de chacun de ses acteurs, le journal s’est ainsi construit par ce que chacun y mettait, c’est avant tout une grande aventure humaine, faite d’occasions et de rencontres, d’amitiés avec les acteurs du milieu ludique, de soutien aussi. Si les styles diffèrent autant entre les articles, c’est essentiellement dû à notre politique interne de laisser chaque rédacteur travailler sur son propre style plutôt que de fixer des canons. Il ya deux principes que chacun doit cependant respecter. Un nombre de signes minimum par article et que le lecteur, une fois l’article lu, sache précisément de quoi on parle, et ce, peu importe son niveau de connaissance du milieu. C’est une démarche choisie en interne que nous faisons tous respecter et dont nous sommes tous garant.

2- Petit peuple en quelques chiffres c'est quoi ? Combien de visiteurs, combien de critiques de jeux par mois ? Combien y'a-t-il de peupléens à ce jour ?

Dadoo : Petit Peuple en chiffre, c’est 15.000 lecteurs par mois en moyenne, plus de 500 articles sur des jeux ou sur l’univers ludique, une quinzaine de rédacteurs actifs, une rotation de 20 articles dans les salles de rédaction, 1 correcteur (qui souffre beaucoup mais qui fait un travail exceptionnel), 15 articles en moyenne par mois, 39 éditeurs et distributeurs partenaires, 1 webmaster de grande qualité, des dizaines de partenariats divers et variés, 1 forum actif, 1 pôle à Paris, 1 à Metz, des rédacteurs disséminés sur tout le territoire francophone (France, Suisse, Belgique, Canada), bref, une grande convergence d’énergie qui rayonne jusqu’à Facebook. L’historique du journal doit avoir rassemblé pas loin de 60 rédacteurs depuis ses débuts… 


3- Quels seront les axes de développement dans le futur pour petitpeuple.fr ? Pouvez-vous nous parler de l'organisation de votre rédaction, puisque petitpeuple.fr est un webzine ?

Chifoumi : Ne pas avoir de notes, ne pas faire des critiques d'un jeu mais des mises en situations ludiques du jeu (par ses introductions type "Roleplay"), ne pas considérer le jeu comme un produit de consommation, mais comme un élément et un évènement autour duquel des gens vont se retrouver pour le plaisir d'être ensemble sont pour moi des spécificités importantes de Petit Peuple. Nous pensons qu'à de très rares exceptions près, un jeu n'est pas mauvais car il est "jeu". Il a, par contre, son public, plus ou moins large, son moment et son ambiance adéquat pour y jouer, plus ou moins ouvert. De fait, nos articles, d'un premier abord, pourraient paraître "bisounours" face à d'autres types d'écrits, plus incisifs, note à l'appui, érigé ou non en vérité ludique incontournable.
Pour ma part, il n'en est rien et je pense qu'il nous faudra, dans le futur, communiquer, expliciter davantage notre démarche et notre position à ce sujet. Il y a de la place et de l'intérêt pour beaucoup, nulle exclusion ou concurrence mais de la complémentarité.
Malgré tout, Internet permet actuellement un foisonnement de blog, de site, de partage en tout genre autour des jeux de sociétés comme nous les aimons et les pratiquons. Il nous faut donc continuer à nous interroger sur ce que nous apportons de spécifiques, à nous renouveler pour garder une sorte de "plus-value ludique" bon enfant.

Sebporcel :
Les textes sont rédigés par les différents membres sur le forum. Ceux-ci sont commentés, critiqués, jugés, jaugés, passés au peigne fin. Une entre-aide dans la rédaction est mise en place et se fait de façon naturelle ; tout le monde progresse tout en gardant son propre style. De manière générale, les articles sont réfléchis, pensés, et rédigés avec style et élégance. C'est un peu la Petitpeuple's Touch. Personne n'est meilleur qu'un autre. Une fois le texte terminé, il est considéré comme bouclé et se retrouve dans ce lieu obscur nommé " Salle des Corrections». Un endroit chaud et humide qui n'intéresse que ma personne, et où la langue française vient défier les articles !!

Dadoo : La rédaction est très structurée sans être réellement hiérarchisée. Une des particularités de ce journal est que chacun travaille avec tous, à tous les étages. Cette machinerie est très souple et garantit grâce à chacun son fonctionnement peu importe les incidents. Je suis rédacteur en chef, mais je considère ce poste comme gardien d’une ligne éditoriale et protecteur d’une liberté d’expression propre à chacun. Le journal contient également un conseil des sages, là pour commenter, critiquer ou poser un véto sur mes actions. Bref, le journal est ainsi protégé, peu importe les incidents intérieurs ou extérieurs.

Grouik : On est aussi en perpétuel recrutement de nouveaux rédacteurs réguliers pour renforcer les irréductibles peupléens !  
4- Etes-vous présents lors des grands salons internationaux du jeu de société comme Essen ou Cannes ?

Grouik : Oui ! Essen, Paris, Cannes, Toulouse... Ne nous manque que la GENCON USA. Tous ces salons sont très variés et très intéressants ! L'occasion de voir les auteurs, les éditeurs, les peupléens, les futurs jeux!

Fatmax : Peut-être avec un stand un jour. Nos rédacteurs sont répartis un peu partout en France (la magie du net !). Mais du coup quand il s'agit de se retrouver physiquement c'est plus compliqué (trajet, congés, famille...bref tout les freins classiques).

Cassini :
Nous nous retrouvons souvent sur les salons pour différentes raisons, certains par leur affinité avec les éditeurs donnent des coups de mains réguliers sur les stands, d’autres pour faire un papier sur l’évènement, nous avons également la chance de compter dans nos rangs de jeunes auteurs qui présentent leurs nouveaux jeux édités ou en devenir sur les salons. Pour ma part, je me déplace sur les plus grands salons avec l'association des Protoludiques dont je fais partie, lorsque mon emploi du temps le permet. Il y a de grandes chances de croiser un ou deux rédacteurs de Petit Peuple sur la plupart des salons Français ou allemand.

 

5- Quels sont les grands bouleversements que vous avez pu percevoir dans l'univers des jeux de société ces quatre dernières années ?

Grouik : Il y a une mondialisation du jeu, les jeux de tous les pays se faisant distribués un peu partout. Le jeu est de mieux en mieux connoté en France et se répand dans les familles et les soirées amicales. La qualité graphique, la clarté et l'accessibilité des jeux devient plus grande. De même un effort est fait sur le packaging avec le rangement, les sacs plastiques, etc...
Par contre, les prix des différents grand concours notent de moins en moins la qualité réelle d'un jeu mais plus son succès commercial, le prix renforçant celui-ci.
Trop de jeux sortent, de qualité inégale, saturant le marché européen. Il faut passer du stade "il faut absolument qu'on sorte un jeu car les autres en sortent." à "ceux-ci ont l'air bien, testons les sérieusement afin de voir lequel est le meilleur."
Les éditeurs suivent de moins en moins leur ligne éditoriale, ils tentent d'élargir leurs gammes au désarroi des connaisseurs mais cela peut être un bien...
De manière plus générale, la position nettement dominante du jeu à l'allemande est bientôt finie. Tous les pays développent leurs côtés ludiques pour le plus grand plaisir de tous!

 
Fatmax : J’observe une montée en puissance de la quantité de jeux, avec ses bons côtés comme ses mauvais. Le bon côté et que la concurrence aidant, le matériel est toujours de grande qualité et le choix très varié, le côté pervers est parfois une certaine redondance dans les mécaniques de jeu. Mais bon, malgré les similitudes entre certains titres on arrive parfois à trouver LE truc qui fait que le jeu est bon !
D'une manière générale, il y a quand même de moins en moins de daubes qui sortent sur le marché, la prolifération de création fait qu'à la source les jeux avant d'être édités sont pour la plupart mûrement choisis, mais attention, on a pas tous les jours une bombe ludique.

Jeuxyannick remercie toute l'équipe pleine de tonus de petitpeuple. N'hésitez d'ailleurs pas à aller tous les retrouver sur : www.petitpeuple.fr !

Partager cet article

Repost 0
Published by Yannick

Présentation

  • : Pépites Ludiques !
  • Pépites Ludiques !
  • : News 100% Ludiques ! Ce blog a été fondé et est modéré par le fondateur de Witty Editions, maison d'édition communautaire qui édite la plateforme participative Mywittygames.com
  • Contact

Articles Les + Consultés

  • Les 10 principales difficultés pour réussir à éditer son jeu de société...
    J'ai pour ma part édité 9 jeux de société... ...et réalisé à 9 reprises le process d'édition d'une nouvelle création ludique. Ce fut des expériences à la fois similaires sur certaines étapes mais également quelques surprises inévitables. En lisant cet...
  • Commandez le livre "Tous les secrets de l'industrie du jeu de société" !
    Vous avez envie de tout connaître sur l'industrie des jeux de société en France ? Avec cet ouvrage de 300 pages vous connaîtrez tous les secrets cachés de cette industrie qui se dissimule derrière quelques acteurs qui monopolisent 100% du secteur. Apprenez...
  • Créer un jeu de société et le faire éditer
    Beaucoup de gens se lancent dans la création de jeux de société. Au départ sans objectif précis. Juste l'envie de se faire plaisir et/ou de créer le jeu de ses rêves. On le sait : les joueurs aiment à créer leurs propres règles du jeu. C'est une forme...
  • Auto-éditer son jeu de société ?
    C'est une question récurrente au détour des discussions avec des passionnés sur les salons ou lors du "Off" de Cannes. De plus, c'est un sujet qui m'a moi-même déjà titillé il y a maintenant un peu plus d'un an. J'avais à l'époque fait des demandes de...
  • Du prototype au jeu de société édité
    Que de chemin parcouru entre l'idée d'un jeu de société et le jeu final ! Tous les auteurs vous le confirmeront : l'édition d'un jeu de société est très souvent un chemin de croix ! Entre les premiers tests, les ajustements de règles, les nouveaux tests,...

Interviews Et Classement Des Meilleures Pépites Ludiques. Cliquez Ici !