Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 août 2015 5 28 /08 /août /2015 09:30

stats.jpg

Les chiffres clés à connaître sur le secteur des jeux et jouets

-La taille du marché du secteur des jeux et jouets est de plus de 3 milliards d'euros (3,3 milliards d'euros en 2011)

-la croissance moyenne du secteur est comprise entre +2% et +5% par an

-le secteur est dominé par Hasbro et Mattel qui sont des acteurs américains

-le 3ème acteur du secteur est le japonais Bandaï

 

-les achats de jeux et jouets représentent 9% des dépenses de loisirs des ménages français, soit plus de 200 euros par enfant et par an.

 

-plus de 40% des achats de jeux et jouets sont effectués par les parents.

-les achats des grands-parents représentent envrion 20% du chiffre d'affaires du secteur

 

 

-60% du chiffre d'affaires du secteur est réalisé sur les 3 derniers mois de l'année

-le mois de décembre représente à lui seul plus de 30% du chiffre d'affaires annuel

 

-la France est le 2ème pays consommateur de jeux et jouets en Europe, derrière le Royaume Uni et représente environ 20% du marché Européen, qui est donc estimé par voie de conséquence à plus de 15 milliards d'euros

-les exportations de jeux et jouets en provenance de chine représentent 80% des jeux et jouets vendus en Europe, soit 12 milliards d'euros d'importations.

 

mattel.jpg-le Chiffre d'affaires annuel de Mattel dépasse les 4 milliards d'euros au niveau Monde. Sa part de marché sur le territoire français est estimée à un peu plus de 13%

-le chiffre d'affaires annuel de Hasbro est d'environ 3 milliards d'euros au niveau Monde.

-le chiffre d'affaires annuel de Bandaï est d'environ 2 milliards d'euros au niveau Monde (c'est lui qui gère les licences Powerrangers, HelloKitty et Pokemon) 

 

-Pour comparaison, l'un des plus gros industriels européens, ravensburger, réalise un chiffre d'affaire d'un peu plus de 200 millions d'euros (le leader étant le danois Lego)

-En France, on note les sociétés Smoby (400 millions d'euros de chiffre d'affaires et 2ème place au niveau européen), Asmodee (100 millions d'euros de chiffre d'affaires au niveau européen, Lansay (40 millions d'euros de chiffre d'affaires), Meccano (environ 30 million d'euros de chiffre d'affaires) ou encore Groupe Jemini (environ 30 millions d'euros de chiffre d'affaires).

-Sur le sol français, le chiffre d'affaires du danois lego est d'environ 40 millions d'euros

Goliath, Megabrands ou encore le japonais Tomy

 

-Au niveau distribution, les réseaux spécialisés réunis Joue Club, La Grande Récré, Toy's R Us, maxitoys, Picwic, King Jouet représentent environ 40% de part de marché, devant les grandes surfaces (qui représentent aussi 40%).

-Le groupe Carrefour représente à lui seul plus de 1700 points de ventes

 

-les achats en ligne de jeux et jouets représentaient en 2004 environ 10% en parts de marché, soit plus de 300 millions d'euros. En 2012, ils représentent plus de 20% soit plus de 600 millions d'euros. Il s'agit d'une véritable explosion et d'un revirement important pour l'ensemble du secteur ludique.Et Amazon tire très largement son épingle du jeu de cette explosion des ventes en ligne !

 

amazon2.jpg

 

(source : Autorité de la concurrence en cliquant ici !)

 

-Enfin pour finir, avec des chiffres liés au secteur des jeux de société, les jeux de société représentent 13% du secteur des jeux et jouets. Sur 2012, le chiffre d'affaires pour ce seul segment avoisinera donc les 400 millions d'euros. On y inclut les Monopoly, Risk, Cluedo, La Bonne Paie, Scrabble...mais il y a également toute la nouvelle lignée des jeux modernes dont la part de marché ne cesse de grandir.  

 

Une année 2012 compliquée car les demandes des consommateurs ont évolué

Tout d'abord, il faut noter que c'est dans sa globalité que le secteur des jeux et jouets a traversé cette année 2012 avec difficulté. « Avec la crise, les Français ont stoppé l'achat de jouets sans occasion précise comme un anniversaire, note Frédérique Tutt, analyste Europe chez NPD Group.

 

Un manque de produit star...

Cette année est un crû Ludique à part. En effet, les spécialistes reconnaissent qu'aucun produit ne s'est véritablement démarqué. En 2011, on avait assisté à une déferlante de demandes naturelles pour les toupies "beyblade" et chass fantômes avait également fait une percée fulgurante, se retrouvant en rupture nationale. Mais cette année il n'y a pas eu d'engouement pour un produit plutôt qu'un autre.

 

La Presse en est peut-être en partie responsable car il se trouve qu'elle a privilégié les tablettes tactiles pour enfants plutôt que les jeux et jouets traditionnels.

 

A leur décharge, il faut bien reconnaître l'évidence et le fait que les enfants de 4 à 6 ans se sont soudainement pris de passion pour cet objet interactif qu'ils voient dans les mains de leurs parents et dans lequel ils voient un objet de divertissement infini ! Ils peuvent réclamer de nouvelles applications de jeux à leurs parents et interagir directement avec l'écran, ce qui est beaucoup plus simple pour eux que de manipuler des manettes de consoles de salon, surtout en bas âge. L'enfant aime manipuler, s'approprier. Avec une tablette tactile, il retrouve ces sensations là.

 

VTech s'attend à écouler cette année plus de 200 000 exemplaires de sa tablette pour juniors et le français Archos a également fait un très beau coup en se positionnant sur le créneau avec sa childpad dont il a fait une version pour le célèbre distributeur Toy's R Us ! Une très belle initiative pour cette entreprise tricolore qui s'est recentrée récemment sur le secteur des jeux avec également la sortie de la très attendue Gamepad, qui permet de jouer intuitivement à tous les jeux téléchargeables sous Android et avec une belle innovation au niveau de la gestion des boutons de controle.

 

Des fêtes de fin d'année difficiles pour les fabricants et distributeurs de jeux et jouets !

Ces trois dernières années avaient marqué une progression constante du secteur avec des chiffres de croissance annuelle qui caracolaient entre +2% et +6% et ont permis au secteur de dépasser les 3,3 Milliards d'euros de chiffre d'affaires annuel.

 

Mais cette année 2012 a été mauvaise. Il y a même un risque que le chiffre final d'activité du secteur soit en dessous des 3 milliards d'euros (les chiffres à fin novembre 2012 indiquaient une chute de l'ordre de -10% et les premières semaines de décembre s'avéraient être sur le même rythme, les français se serrant la ceinture pour leurs achats, même pour les enfants). La moyenne des estimations s'attend en tous les cas à une baisse générale supérieure à -2% pour l'ensemble du secteur et si les chiffres finaux du mois de décembre ne viennent pas rattraper le coup, cela sera évidemment bien plus grave. Pour vous donner un ordre de grandeur, les toupies beyblade se sont vendues deux fois moins cette année qu'en 2011. C'est une baisse considérable. Et en face de cela, aucun produit star n'a pris la relève pour compenser.

 

source : Les Echos en cliquant ici !

 

Des restructurations...et des dépôts de bilan

Le recul fort des ventes de cette fin d'année pousse les industriels français à repenser leur positionnement et leur stratégie. Il y a d'abord eu l'annonce du français Lansay qui, après 40 années d'indépendance, a décidé de s'adosser à un spécialiste du redressement afin de trouver une nouvelle voie de Développement. La société a annoncé son rachat récemment et c'est le fonds d'investissement Alandia, spécialiste des situations de redéploiement stratégique, qui présidera désormais à la destinée du groupe, aux côtés des fondateurs familiaux.

 

Connue pour son célèbre mange-disque, puis ses produits à licence babar ou oui-oui, le groupe a investi plus de 450 000 euros cette année dans une campagne TV pour son produit phare : le spa à domicile pour les filles ! (source Le figaro : cliquez ici !)

 

Lansay est un peu moins connu pour son positionnement dans les jeux de société, mais c'est malgré tout l'éditeur du jeu "Burger quizz" qui continue encore à se vendre à bon rythme et le groupe vient de reprendre la licence du célèbre jeu "Les Mystères de Pékin", possédée précédemment par Hasbro et initialement par MB.De manière générale, le groupe Lansay réalise plus de 40 millions d'euros de chiffre d'affaires et Alandia vise une place dans le TOP5 des fabricants français de jeux et jouets pour ces prochaines années.

 

En parallèle, le groupe Jemini, spécialisé dans les jeux et jouets de grandes licences, a annoncé avoir déposé son bilan. Cette entreprise de 60 salariés qui réalise en moyenne entre 20 et 35 millions d'euros de chiffre d'affaires annuel a pourtant connu de beaux jours et a même été cotée en Bourse depuis février 2011. Elle cherche à lever des fonds d'ailleurs afin de sortir de cette impasse et pour réussir son redressement judiciaire. Il faut dire que le groupe est endetté à hauteur de 18 millions d'euros (toutes dettes financières confondues).

 

Visiblement entre 1 et 3 millions d'euros ont d'ores et déjà été trouvés et des investisseurs étrangers auraient démontré leurs intérêts pour le groupe (cf source Boursorama : cliquez ici !).

 

Le groupe avait connu une baisse de son chiffre d'affaires de -19% au premier semestre 2012, notamment à cause de la très forte chute d'activité dans le segment des figurines.

 

La valorisation du groupe avant annonce de la suspension du cours et du dépôt de bilan était de 11 millions d'euros et en année pleine, le groupe réussissait à faire quasiment 2 millions d'euros de résultat net. Gageons que cette mauvaise passe soit vite résolue et que l'adossement au cabinet Wingate porte ses fruits et qu'une levée de fonds d'importance soit effectuée pour relancer le groupe.

 

autre source : le Monde en cliquant ici !

 

20% des acheteurs de jeux et jouets font désormais leurs achats en ligne !

Et la tranche d'âge des 25-44 ans est très largement majoritaire dans ces nouvelles modes de consommation. Il est vrai qu'internet a fait une percée fulgurante et que désormais c'est un véritable canal concurrent des réseaux de magasins physiques, physiques ou généralistes. Pour comparaison et pour mieux comprendre pourquoi Internet révolutionne tout particulièrement certains secteurs d'activité plutôt que d'autres, seulement 14% de ces mêmes personnes déclarent faire des achats en ligne pour de l'Alimentaire.

 

Il faut dire que les jeux et jouets bénéficient de packaging solides et parfaitement adaptés aux envois logistiques. De plus, les produits sont parfaitements standardisés. Aucun problème de taille, de fraîcheur...etc. Un jouet, c'est exactement le même en ligne ou dans un grand magasin. A la différence que les grands magasins seront de plus en plus soumis aux ruptures de stocks, notamment suite à ce Noël catastrophique pour le secteur des Jeux et Jouets et que l'année prochaine les politiques de gestion de stocks devraient véritablement alléger les budgets d'achats pour la constitution de stocks importants en linéaires.

 

source : ITRNews en cliquant ici !

 

L'achat de jeux et jouets "Made in france" peine à décoller

Et c'est le "Made in Europe" qui devrait être prôné plutot que le franco français. Il faut raisonner global dans une industrie en crise et c'est la concurrence chinoise qui aujourd'hui fait du mal aux industriels français. La coopération économique fait clairement sens entre fabricants européens. Certains sont spécialisés dans le plastique, d'autres dans le bois ou l'impression sur papiers et supports cartons.

 

Rares sont les fabricants français qui arrivent à sortir leur épingle du jeu. Ferriot Cric fait toutefois partie de ceux-là. Cette PME basée à Mussy sur Seine est spécialiste de la malette de tours de magie qu'elle a à ce jour vendue à plus de 300 000 unités par an. C'est colossal (source : l'est éclair en cliquant ici !)

 

Mais il n'en reste pas moins qu'il devrait y avoir une concertation des acteurs du secteur ludique afin de faire reconnaître les jeux de société comme biens culturels et ainsi bénéficier d'une TVA réduite à 7% qui serait salvatrice pour tous les profesionnels du secteur. Cela permettrait également de rappatrier des emplois aujourd'hui délocalisés en Chine alors que le secteur des jeux et des jouets est un secteur emblématique des achats des français et que le service de R&D tricolores sont loin d'être les moins créatifs. Il faudrait porter le dossier auprès du députés ou sénateurs et qu'il soit relayé par la Presse. Il y a une "carte" du made in Europe à jouer, tant au niveau national qu'européen.

 

Pour les chiffres, aujourd'hui, seulement 10% des jeux et jouets sont fabriqués en France et 20% viennent d'Europe. Il y a quand même une sacrée marge de manoeuvre et à la clé un enjeu économique de plusieurs milliards d'euros à l'échelle de l'Europe. C'est aussi colossal ! (source Ouest France en cliquant ici !)

 

 

La prochaine révolution du secteur des Jeux et Jouets ?

Il s'agira du Crowdfunding. Auchan s'est déjà positionné sur ce créneau en se rapprochant de l'Américain Quirky et il n'y a aucun doute, à voir les projets aux Etats-Unis qui récoltent désormais plusieurs millions de dollars dans l'univers des jeux et jouets, que la prochaine vague d'innovation se fera via le Crowdfunding.

 

Les industriels ont tout intérêt à s'y pencher sérieusement dessus car ce sera la déferlante en 2013.

 

Je parle en connaissance de cause puisque j'ai fondé la plateforme Mywittygames.com, la plateforme de financement participatif de jeux de société qui a déjà permis à 8 projets d'être financé en 18 mois, et je connais parfaitement bien les acteurs de Crowdfunding.

 

Logo My Witty Games

 

Je ne serais pas étonné que de très grands noms de l'industrie ou de la distribution française fassent des annonces durant l'année à venir.

 

Le public a des idées, le public veut des produits, le public exprime ses besoins et l'intérêt est de les capter à la source. Cela s'appelle le Crowdsourcing complété de la facette e-commerce personnalisé qui est le Crowdfunding.

 

Le secteur des jeux et jouets en ligne est en train d'exploser et les prochains produits stars émergeront du Crowdfunding.

 

D'ailleurs voici un bel exemple : ICE3, le jeu des glaçons ! Edité par 436 internautes, il a remporté la Médaille d'Or du Concours Lépine 2012 et se retrouvent distribué à La Grande Récré, au Joue Club, chez amazon ou fnac.com et il a été n°1 des ventes cette année, tous jeux confondus (Monopoly et dobble inclus), au Virgin de la Défense (cliquez sur l'image pour l'acheter en ligne justement et soutenir la Création Made in France et la fabrication Made in Europe) :

 

Ice3(500)

 

 

Vous avez aimé cet article ?

Vous aimerez très certainement les 7 articles suivants :

1-Créer une maquette de jeu de société : cliquez ici !

2- Les chiffres du marché des jeux de société : cliquez ici !

3- Créer un jeu de société et le faire éditer : cliquez ici !

4- Créer un jeu de société : les 10 erreurs à éviter ! cliquez ici !

5- Auto-éditer un jeu de société : cliquez ici !

6- Du prototype au jeu de société édité : cliquez ici ! 

7- L'Etude complète sur le secteur des Jeux et Jouets avec tous les chiffres : cliquez ici ! 

8- Découvrez le livre 'Tous les secrets de l'industrie du jeu de société" : cliquez ici !

 

Envie d'en savoir plus sur l'univers de la conception des jeux de société ?

 

Découvrez le livre de 300 pages intitulé "Tous les secrets de l'industrie du jeu de société" à tarif unique et exclusif sur Pépites Ludiques.com de 29,90€ TTC (Règlement par chèque et facture disponible)

 

Si vous êtes un futur auteur ou un jeune auteur qui se micro-édite seul, ce livre vous permettra d'avancer dans vos démarches en obtenant des informations concrètes pour vos futures démarches. Il a été rédigé par moi-même, fondateur de ce blog et fondateur de la maison d'édition Witty Editions. J'ai édité 9 jeux au total, pour information.

 

En contenu exclusif, vous y découvrirez tous l'envers du écor de cette industrie si particulière, trustée par quelques acteurs. Des révélations chocs !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pépites Ludiques

Présentation

  • : Pépites Ludiques !
  • Pépites Ludiques !
  • : News 100% Ludiques ! Ce blog a été fondé et est modéré par le fondateur de Witty Editions, maison d'édition communautaire qui édite la plateforme participative Mywittygames.com
  • Contact

Articles Les + Consultés

  • Les 10 principales difficultés pour réussir à éditer son jeu de société...
    J'ai pour ma part édité 9 jeux de société... ...et réalisé à 9 reprises le process d'édition d'une nouvelle création ludique. Ce fut des expériences à la fois similaires sur certaines étapes mais également quelques surprises inévitables. En lisant cet...
  • Commandez le livre "Tous les secrets de l'industrie du jeu de société" !
    Vous avez envie de tout connaître sur l'industrie des jeux de société en France ? Avec cet ouvrage de 300 pages vous connaîtrez tous les secrets cachés de cette industrie qui se dissimule derrière quelques acteurs qui monopolisent 100% du secteur. Apprenez...
  • Créer un jeu de société et le faire éditer
    Beaucoup de gens se lancent dans la création de jeux de société. Au départ sans objectif précis. Juste l'envie de se faire plaisir et/ou de créer le jeu de ses rêves. On le sait : les joueurs aiment à créer leurs propres règles du jeu. C'est une forme...
  • Auto-éditer son jeu de société ?
    C'est une question récurrente au détour des discussions avec des passionnés sur les salons ou lors du "Off" de Cannes. De plus, c'est un sujet qui m'a moi-même déjà titillé il y a maintenant un peu plus d'un an. J'avais à l'époque fait des demandes de...
  • Du prototype au jeu de société édité
    Que de chemin parcouru entre l'idée d'un jeu de société et le jeu final ! Tous les auteurs vous le confirmeront : l'édition d'un jeu de société est très souvent un chemin de croix ! Entre les premiers tests, les ajustements de règles, les nouveaux tests,...

Interviews Et Classement Des Meilleures Pépites Ludiques. Cliquez Ici !